Vous êtes ici > Art thérapie

Résultat du groupe

 

La démarche d’art-thérapie, telle que je la propose, utilise la puissance créatrice qui sommeille au fond de chacun de nous, comme outil de transformation. Elle allie la création et le développement personnel. Elle invite à explorer des alternatives et à se relier à ce qui est primordial.

 

Si cette démarche vous intéresse, suivant vos besoins, vous avez le choix entre des séances individuelles ou une participation à des stages collectifs :

  • L’objectif des séances individuelles est de répondre à une problématique personnelle, qu’elle soit définie ou pas. La Trace Originelle favorise un travail profond, particulièrement bien adapté pour une évolution rapide et durable.
    En savoir plus.
  • Les stages collectifs d’art-thérapie appliquée sont dirigés sur l’aspect créatif et répondent à des questions d’ordre plus général. Le contenu s’apparente à du développement personnel, dans le respect de l’intimité de chacun.
    En savoir plus.
  • Si vous désirez découvrir les pratiques, vous pouvez participer à une Journée de Découverte artistique : en 5 heures vous aurez un aperçu des techniques qui sont approfondies durant les stages d’art-thérapie appliqués de 5 jours.
    En savoir plus.

 

Questions fréquentes


1 – Qu’est-ce que l’art-thérapie ?
L’art-thérapie est une forme alternative de thérapie non-verbale cherchant à aider une personne en lui permettant de développer sa source créative qui l’incitera à se remettre en mouvement. De nombreuses formes existent et le choix est multiple que ce soit : la musique, la danse ou le modelage…
Pour ma part, j’ai privilégié celle qui m’était familière depuis toujours : l’expression graphique, sous formes de tracés, de dessin et de couleur.
2 – Sous quelles formes proposez-vous l’art-thérapie ?
Je propose cette pratique sous deux formes :
> La première, en séance individuelle, avec une technique particulière que j’ai mise au point et que j’ai baptisé « La Trace Originelle ». C’est un travail intérieur et puissant, axée sur l’évolution de la personne.
> La deuxième proposition est de travailler l’art-thérapie, dans le cadre d’un groupe comme durant les stages d’art-thérapie ou les journées de découvertes artistiques. Chacun évolue à son niveau et les problématiques s’analysent d’une manière générale.
3 – Quelles sont les techniques que vous développez en stage ?
Plusieurs techniques spécifiques d’art thérapie sont étudiées progressivement à chaque stage :
> Le dessin de forme
> L’aquarelle sur papier mouillé
> Le pastel
> Le fusain
D’autres activités complètent le programme, à chaque stage : les bases du dessin sous forme « d’apprendre à voir », ou une approche du modelage thérapeutique, du pinceau chinois, ou un travail sur la construction des mandala et des entrelacs, ou l’étude des différentes théories de la couleur….
4 – Le métier d’art-thérapeute m’attire. Qu’en pensez-vous ?
Je vous comprends, le métier d’art-thérapeute est passionnant. Il demande une profonde remise en cause, un immense travail de recherche pour sortir des sentiers battus et acquérir une compétence, à la fois artistique et thérapeutique. Il faut de la passion, de la méthode et une énorme dose de patience pour accumuler un savoir qui doit devenir une compétence.
Actuellement, de nombreuses institutions incluent une activité d’art ou d’art-thérapie dans leurs programmes et beaucoup de secteur sont demandeurs.
5 – Comment êtes-vous devenue art-thérapeute ?
Au début des années 1980, étant professeur d’art auprès d’enfants dits « à particularités » à Paris, j’ai pris conscience que je pouvais apporter une aide efficace et durable à ces enfants, par l’intermédiaire de formes artistiques simples. J’ai entrepris de longues années de formation et j’ai finalement mis au point une approche originale, issue d’un travail de recherche sur les formes archétypales et tracés géométriques anciens : la Trace Originelle. J’utilise cette pratique depuis une trentaine d’années avec des enfants, des adolescents et des adultes. Au fil des années, les résultats ont été de plus en plus probants.